Retour à :

            

   

Ces moteurs ont fait l'objet de nombreux brevets, le plus ancien datant de 1759.

Le pasteur Robert STIRLING déposa un brevet en 1816; ce brevet comprenait de telles innovations que l'année 1816 est considérée comme la date de naissance de ce type de moteurs.

Entre cette date et la première guerre mondiale, de grandes quantités de moteurs furent produits.

Les inventions du moteur à gaz, ancêtre du moteur à essence,  du moteur Diesel et l'absence de matériaux fiables pour le moteur Stirling, le firent tomber dans l'oubli.

Entre 1936 et 1975, Philips développa de nouveau le moteur Stirling, l'améliora considérablement et collabora avec de nombreux constructeurs de voitures ou de camions tel que Ford, GM, MAN etc..

Aujourd'hui, les moteurs Stirling modernes ont des rendements supérieurs à 40%.
 

Comment fonctionne un tel moteur?

Imaginons un cylindre dont l'extrémité supérieure est fermée et chauffée fortement alors que la partie basse est refroidie.

Dans ce cylindre se trouve un "déplaceur" sorte de piston laissant l'air passer autour de lui.

Sous ce déplaceur se trouve un piston de travail ajusté dans le cylindre et sur la tige du déplaceur.

Au départ, le déplaceur est en position haute et le piston en position basse ; l'air est donc à sa pression la plus faible.

1 à 2 Le déplaceur est en position haute, le piston remonte et comprime légèrement l'air.

2  à 3 Le déplaceur descend et transfère l'air de la partie froide à la partie chaude ; l'air s'échauffe, tend à se dilater, mais contenu dans un volume limité, sa pression augmente. 

3 à 4  La pression de l'air pousse le piston, ce qui constitue le temps moteur.

4 à 1  Le déplaceur remonte à sa position basse et transfère l'air dans la position froide ; ce dernier voit sa pression baisser.

La synchronisation des mouvements du piston et déplaceur s'obtient avec un vilebrequin à deux manetons décalés, le déplaceur est  en avance de 90° par rapport au piston.
 

Avantages du moteur Stirling

Moins polluant  Le moteur Stirling est un moteur à combustion externe, donc plus facile à contrôler que dans un moteur à combustion interne.

Moins bruyant  Le fluide actif du moteur Stirling, l'air, travaille en cycle fermé et ne s'échappe pas à l'atmosphère, contrairement au moteur à combustion interne, dont le bruit d'échappement est très important.

Multi-carburant  Le moteur Stirling ne demande qu'une source de chaleur, quelle que soit la nature de cette source  chaude ; il peut être alimenté par un foyer au bois, charbon, paille, etc. et bien entendu le soleil.

Les possibilités du moteur Stirling moderne.

Il existe en petit nombre des moteurs Stirling modernes, pour des applications spécifiques : espace, applications militaires et  des scieries dans les pays nordiques.

Et pour le modéliste

Ce type de moteur est passionnant, il change des classiques machines à vapeur.

En tant que modéliste, je prends beaucoup de plaisir à concevoir et réaliser des moteurs de formes variées.

J'ai réalisé plus de 70 moteurs en 60 modèles différents, certains très décevants, d'autres très motivants.

Je suis à la disposition de quiconque qui serait désireux de se lancer dans cette passionnante aventure.

J'ai écrit un "Manuel des moteurs STIRLING"  de 107 pages disponible auprès de mon éditeur: 

 



Ferrières

30440 Saint Laurent-le-Minier

Tel : 33 (0)4 67 73 90 95       33 (0)6 80 68 80 59      

Mail : editions@decoopman.com 

Web : www.decoopman.com          

Je suis à la disposition de quiconque qui serait désireux de se lancer dans cette passionnante aventure.

 Pour cela laissez moi un mot : dlyonnet@moteur-stirling.com

 

Retour à :